5 façons de lire votre propre jeu au poker

Connaissez-vous vraiment vos atouts et vos faiblesses au poker ? Quelle est votre meilleure carte autour de la table ?

Que ce soit en Texas Hold’em ou en Omaha Hi-Lo, une des compétences les plus importantes au poker est de lire dans les attitudes de votre adversaire. Dans un jeu de poker de niveau moyen, plus que toute autre méthode vous en apprendrez plus sur l’état du jeu si vous pouvez déchiffrer les récits d’un adversaire. En d’autres termes, si vous pouvez maîtriser la lecture des histoires qui se racontent indirectement autour de la table de poker, vous pouvez maîtriser le jeu.

Malheureusement, l’inverse est aussi vrai. Si votre adversaire apprend à déchiffrer les signaux multiples que vous pouvez envoyer, alors vous avez déjà perdu. Si vous faites du bruit ou que vous déplacez votre regard, que vous tapotez vos doigts en réponse à une bonne ou à une mauvaise main et que quelqu’un d’autre le comprend, alors oubliez le bluff, oubliez les paris agressifs. Vos « tell » donneront le jeu.

Par conséquent, vous devez apprendre à maîtriser vos propres récits indirects et à vous en débarrasser. Au pire, ils devraient être très difficiles à lire pour les autres personnes autour de la table. La meilleure façon de s’en débarrasser ? Coachez-vous avec les cinq astuces qui suivent…

1 – Soyez toujours conscient de vos mouvements de mains 

Vos mains sont deux sources d’informations très faciles à interpréter et malheureusement, contrairement aux yeux, aux lèvres, au cuir chevelu… Vous ne pouvez pas les cacher derrière des lunettes de soleil, un sweat à capuche, ou un col roulé. Sérieusement, essayez de jouer au poker avec des mitaines et vous verrez ! Cela ne fonctionne tout simplement pas. De nombreuses personnes commencent à trembler ou à faire des gestes extravagants lorsqu’elles ont de bonnes mains de poker (sans mauvais jeu de mots) ou lorsqu’elles bluffent. Si vous pensez que vous êtes le genre de personnes à trop faire parler vos mains, faites très attention. Entraînez-vous à les poser doucement sur une surface pendant le jeu pour éviter de faire des poings, de serrer les bords de la table, de tapoter avec vos doigts…

Si vous ne savez pas quoi faire de votre main libre, cachez là sous la table !

2 – Jouez à des exemples de jeux dans le miroir

En ce qui concerne votre apparence lorsque vous jouez au poker, vous en savez probablement beaucoup moins que tous les autres autour de la table. La seule façon de résoudre ce problème est de jouer au poker avec vous même devant un miroir. N’hésitez pas à scruter vos mimiques, mais faites également attention à votre posture et à vos mouvements corporels.

Êtes-vous affalé ? Vous avez tendance à vous pencher en avant ? En arrière ? À vous redresser ? À bâiller ? Ou à vous agiter ? Ce sont les questions que vous devez vous poser pendant que vous jouez. Déterminez si ces types de mouvements corporels constituent un tell ou font simplement partie de votre rythme corporel naturel. Quoi qu’il en soit, faites de votre mieux pour bloquer tous mouvements et restez assis, sans donner d’informations sur ce qui se passe au fond de vous.

3 – Enregistrez vos expressions faciales

Allumez votre application de poker préférée via l’un des nombreux sites de jeux en ligne sécurisés et pointez votre appareil photo vers votre visage. Jouez quelques mains où vous gagnez. Jouez quelques mains où vous perdez. Regardez votre vidéo et apprenez à vous connaître. 

Maintenant, pendant que vous regardez la vidéo, pouvez-vous dire si vous avez gagné ou perdu ? Souriez-vous ? Reniflez-vous ? Froncez-vous les sourcils ? Si vous le faites, essayez de vous en empêcher. Chacune de ces actions peut devenir source de révélation pour vos adversaires.

Redémarrez ensuite l’enregistrement vidéo et jouez de nouveau au poker. Pendant que vous le faites, concentrez-vous pour ne pas laisser votre visage exprimer quoi que ce soit au sujet de votre main. Après un certain temps, vous obtiendrez une poker face qu’il vous faudra entretenir.

4 – Soyez attentif à tout mouvement oculaire

Oui, votre âme est importante, mais les yeux sont la porte d’entrée de vos cartes fermées. Malheureusement, de tous vos récits, les yeux sont les plus difficiles à déguiser. C’est pourquoi tant de joueurs de poker portent des lunettes de soleil. Ils savent que leurs yeux parlent constamment et que les lunettes de soleil sont leur seul moyen d’en empêcher la lecture.

Si votre tournoi ou casino ou groupe d’amis vous permet de porter des lunettes de soleil, ce n’est pas une mauvaise option. Vous devez absolument vous entraîner à les porter et à jouer. Cependant, vous n’avez peut-être pas toujours des lunettes avec vous, c’est pourquoi vous devriez filmer vos yeux pendant que vous jouez. Ensuite, par une répétition constante, entraînez-vous à éviter que vos yeux parlent trop.

Un chapeau bas peut également vous aider à contenir votre regard

5 – Regardez les réactions des autres

Lorsque vous jouez au poker dans la vraie vie, regardez les autres personnes vous scruter. Au début, cela devrait vous donner une assez bonne idée de ce qu’ils voient et quand vous révélez votre tell. Vous pouvez peut-être vous cacher lorsque vous avez de bonnes cartes fermées, mais elles peuvent toujours dire quand vous bluffez. Finalement, regarder les autres peut vous en apprendre aussi sur vous-même.

Une fois que vous avez maîtrisé la façon dont les autres vous voient, il est temps de devenir sournois. Commencez à envoyer de fausses informations de poker et voyez comment les autres réagissent. Si vous écartez les yeux et que tout le monde se plie soudainement, il y a de fortes chances que ce soit une bonne méthode. Si vous vous serrez la main et que les gens agissent comme si vous bluffiez, vous avez probablement trouvé un autre tell. Essayez de voir si vous comprenez quelles informations vous diffusez et si vous arrivez à en jouer. 

Conclusion

Calculer vos tell est un processus somme toute assez facile, même si cela peut sembler long et peut-être un peu idiot. Franchement, si vous ne jouez pas de manière compétitive ou professionnelle, vous n’aurez peut-être jamais besoin d’aller aussi loin. Mais si vous êtes sérieux au poker, ou pire, si vous pensez que vous perdez trop de jeux parce que vos signaux non verbaux crient des informations supplémentaires aux autres joueurs, alors commencez à vous observer. Lire votre propre jeu au poker est vraiment juste une simple question d’apprendre à s’améliorer en se découvrant en même temps. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *