Dragons 2 de Dean DeBlois

Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

Ce que je pense du film

Faire la connaissance de Krokmou en 2010 avait été un moment fort de mon année cinéma. Au-delà de nous présenter un dragon aux mignonneries imparables, Dragons s’est révélé être un joyau animé, faisant clairement reconsidérer les studios Dreamworks. Succès public et critique oblige, une suite a vite été mise en chantier. 4 ans après, Krokmou, Harold et sa jambe en bois reviennent, pour notre plus grand plaisir.

Donner une suite à un film culte (ou presque) est toujours risqué mais dans le beau monde de l’animation, il y a de quoi espérer. Prenons pas exemple la saga Toy Story. Toy Story 3 n’est-il pas, et de loin, le meilleur de la franchise ?

Dragons 2 est avant tout une claque visuelle. Il ne fait plus aucun doute aujourd’hui que Dreamworks vaut sans problème Pixar et le film de Dean DeBlois en est une belle preuve. Les scènes dans les airs notamment forcent le respect. On se souvient que l’émotion était le gros atout du premier opus. Les émotions fortes sont aussi au rendez-vous de Dragons 2 et je ne saurais que trop bien vous conseiller de poser un mouchoir à proximité.

Dragons 2 est sans aucun doute une très bonne surprise qui parvient à se hisser au niveau du premier volet malgré un humour moins fort et un comique de répétition un peu trop utilisé à mon goût. Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que le film m’avait fait plus pleurer que rire, ce que je trouve un peu dommage pour un blockbuster animé estival.

L’effet de surprise n’est plus là et Dragons 2 surfe sans doute un peu trop sur les mêmes eaux que son aîné, malgré tout, force est de constater que nous tenons là encore un très beau film signé Dreamworks. Sans doute l’un des inratables de l’été. Krokmou forever !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *