Edge of Tomorrow de Doug Liman

Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles : aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…

Ce que je pense du film

On ne savait pas vraiment quoi attendre de ce Edge of Tomorrow. Tom Cruise dans un film de SF ? Bof. Il y a eu du bon (Minority Report) et du moins bon (Oblivion). J’adore Emily Blunt mais la demoiselle n’a pas non plus toujours le nez fin. Si on se penche maintenant sur la filmographie de Doug Liman, le réalisateur, on y trouve certes La mémoire dans la peau mais aussi Mr & Mrs. Smith ou Jumper (ce souvenir-là est peut-être un peu douloureux, pardon). Voilà pourquoi Edge of Tomorrow me semblait être un projet assez bancal. Assez bancal pour ne pas en faire une grosse attente.

Si l’introduction du film est un peu confuse, on comprend vite de quoi il en retourne. En fait, tout est résumé dans la tagline Vivre. Mourir. Recommencer. Tom Cruise vit, meurt et recommence en effet de très nombreuses fois. J’avais peur du côté répétitif de la chose mais le film est très bien fichu et le rythme parfait. On ne s’ennuie jamais et toutes ces morts sont souvent amenées avec beaucoup d’humour.

Premier miracle donc, Tom Cruise est drôle ! L’autre bonne nouvelle c’est qu’il est accompagné d’une Emily Blunt badass et charismatique. Son nom vous disait sans doute quelque chose mais vous ne vous vous souveniez pas de son visage ? Voilà qui devrait régler le problème une bonne fois pour toutes.

Edge of Tomorrow était même une excellente surprise jusqu’à un certain point. Jusqu’à cette fin mal négociée, illogique et tellement américaine. Pourquoi faut-il caser dans tous les blockbusters une dose de romantisme et un happy end ? Une pointe d’originalité ne ferait pas de mal de temps en temps.

Si on exclue cette fin convenue, Edge of Tomorrow pourrait faire partie des meilleurs blockbusters de l’année. Et si vous partiez avant la fin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *