Gagner des récompenses en marchant à Lyon grâce à WeWard

WeWard Lyon

eWard est une application qui est vu le jour il y a quelques mois à Paris. Son expansion se poursuit et celle-ci arrive actuellement à Lyon. Plusieurs collaborateurs s’y sont joints, notamment des institutions culturelles et commerces. D’autres grandes villes françaises devraient en bénéficier dans un avenir proche. 

Pour inciter le public à marcher et à découvrir des lieux exceptionnels

Cette application a pour vocation de compter les pas et de récompenser avec des wards. Ces gains sont ensuite échangeables en euros, en produits ou encore en cadeaux. Le but est de pousser les utilisateurs à marcher en les attirants à travers des endroits culturels ainsi que des marques collaborateurs. 

Désormais, à Lyon, chacun peut faire fructifier ses pas. Cette application non payante a été lancée à Paris en Avril dernier. Un grand investissement est prévu dans d’autres grandes villes comme Nice, Marseille, Lille et Lyon. Selon la start-up, la métropole lyonnaise est aujourd’hui la seconde ville qui compte le plus d’adhérents. 

Le concept a été créé par la firme Occi et se base sur un principe très simple. Chaque pas effectué est compté et permet de gagner des Wards. Ces wards constituent des gains échangeables en produits, en billet de spectacle, en euros et en chèques-cadeau. Pour chaque mille pas réalisés, l’utilisateur a droit à un wards. Afin de pouvoir faire une évaluation, la société Occi utilise la géolocalisation. Le plafond journalier des mouvements physiques sont fixés à 10 000 wards. Les plus performants peuvent empocher jusqu’à 20 € d’après la firme. 

Ce système a été imaginé par 4 ingénieurs : « L’idée nous est venue en cherchant un moyen qui pourrait nous forcer à marcher et à nous sortir de cette sédentarité dans laquelle on plonge rapidement lorsque l’on entre dans la vie active. L’application, c’est le bien-être associé à un volet culturel, divertissant », d’après les précisions apportées par Yves Benchimol, cofondateur de la start-up.

Aider les commerçants à développer leurs activités

Si le gain est une rémunération très intéressante avec cette application, elle offre la possibilité d’obtenir d’autres avantages considérables. Les utilisateurs découvrent les lieux culturels, des endroits atypiques et des commerces partenaires de la société. Le jeune ingénieur rajoute : « Notre modèle économique repose sur ces partenaires, des petits commerçants indépendants ou des grandes enseignes, qui sont intéressés par le flux de personnes qu’on peut leur amener »

Pour être référencé par la société, les commerçants souscrivent à un abonnement ou débourse de l’argent selon le flux de visiteurs. Cette idée présente des caractéristiques innovantes, surtout sur un marché où la concurrence en ligne est déjà très rude. 

Des perspectives en vue pour son expansion

A Lyon, l’application fait ses premiers pas. Pour un passage à la fontaine Bartholdi, à Bellecour ou à Thiaffait, WeWard offre 5 wards. Pour obtenir 20 wards en plus, il suffit d’aller dans un des bars ou boutiques listés sur l’application. Le nombre de partenaires est encore assez restreint

 « Nos objectifs sont notamment de proposer prochainement de nouvelles fonctionnalités sur l’application et de trouver de nouveaux partenaires culturels ou enseignes. Chaque utilisateur peut nous donner ses bons plans, dans la ville, ses lieux insolites, et les enseignes peuvent nous contacter si elles sont intéressées par WeWard », d’après Yves Benchimol.

Afin de développer encore plus le concept, Occi compte réaliser une levée de fonds. Il faut savoir que la société a été mise sur pieds grâce aux aides financières récoltées auprès d’amis et de proches des 4 ingénieurs fondateurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *