Levée de fond de la start-up lyonnaise Advanced BioDesign pour sa thérapie contre le cancer

advanced biodesign

La leucémie aigüe myéloïde (LAM) est un cancer qui attaque les cellules souches du sang et de la moelle osseuse. Elle survient à tout âge, mais en majorité les personnes de plus de 50 ans. À cause de sa résistance à la chimiothérapie, des recherches se font pour trouver des solutions efficaces pour le traitement des cancers. C’est dans ce contexte que s’inscrit Advanced BioDesign, une société lyonnaise en faisant une levée de fond de 9 millions d’euros pour une thérapie contre la leucémie aigüe myéloïde.

Advanced Biodesign lève 9 millions d’euros

Advanced Biodesign est une société créée depuis 2010 qui s’inscrit dans la dynamique de lutte contre les cancers. La phase 1 d’essais cliniques de son programme concerne la leucémie aigüe myéloïde vue sa résistance à la chimiothérapie standard. Le financement de 9 millions d’euros provient des Fonds Xerys, actionnaire historique de la société.

C’est la première fois que la société connait un si important financement. Elle a connu entre 2013 et 2019 une succession de financement d’un total de 7,5 millions d’euros. Ces 9 Md€ permettra à Advanced Biodesign de continuer les recherches et de réaliser des essais cliniques d’ici 2021.

Une thérapie basée sur l’utilisation d’une enzyme

Selon les statistiques, cette maladie orpheline touche environ 35 000 nouveaux patients. La société lyonnaise a compris cette urgence et en a fait son combat. La thérapie est basée sur l’utilisation d’une enzyme métabolique qui intervient dans la détoxification des cellules cancéreuses responsables de l’apparition des métastases.

Le composé sélectif dénommé « inhibiteur suicide » ABD-3001 mis au point par la start-up a pour rôle d’induire des réactions irrévocables provoquant la mort des cellules cancéreuses et les cellules souches par « suicide ». Les cellules saines sont quant à elles épargnées par l’action de l’enzyme « inhibiteur suicide ».

La société se voit atteindre ses objectifs puisqu’elle pourra grâce à ce financement poursuivre ses recherches pour l’obtention de résultats probants d’ici 2021. Elle prévoit déjà pour la période 2021-2025 le lancement des travaux sur les phases 1 et 2 des essais cliniques. Le PDG d’Advanced BioDesign, Ismail Ceylan affirme que la start-up aura besoin d’un fond de 30 à 50 millions d’euros.

Advanced Biodesign pourra par la suite se pencher sur d’autres formes de cancers tels que les cancers solides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *