Sinclair ZX81 et processeur Intel 8088, retour au vintage

Sinclair ZX81

Une petite excursion dans l’histoire de l’informatique avec ces 2 modèles de PB qui vous rappelleront peut-être quelques souvenirs surtout pour les geek de l’informatique. Je vais m’attarder sur deux d’entre eux.

Ordinateur Sinclair ZX81

1981, processeur NEC Z-80A (3.25 MHz), 1K RAM, 64K max. Dans les pays post-soviétiques, le Sinclair ZX Spectrum , publié un an plus tard , était particulièrement populaire , notamment pour ses clones de production nationale. Un téléviseur a été utilisé à la place du moniteur et une cassette de bande audio a été utilisée comme support d’information. Pour lancer le programme souhaité, il fallait attendre environ 20 minutes. Les jeux du cours de graphisme étaient inférieurs aux jeux modernes, mais ils ne prenaient pas moins de temps.

Britannique Sinclair ZX81
Britannique Sinclair ZX81

Le Sinclair ZX Spectrum était l’un des ordinateurs européens les plus populaires des années 80. Deux modèles ont été lancés : l’un avec 16 kb RAM et l’autre avec 48 kb RAM.

Une de ses caractéristiques les plus « intéressantes » est son clavier ! Certaines touches ont plus de cinq ( !) fonctions ! Il est impossible de taper les mots-clés BASIC lettre par lettre, vous devez plutôt utiliser les touches de fonction. De nombreux périphériques et programmes ont été développés pour cet ordinateur. Il semble que plusieurs modèles de ces ordinateurs ont été lancés (au moins 3), mais je n’ai pas de détails techniques à leur sujet. Il a été remplacé en 1984 par le Spectrum + et en 1985 par le Spectrum 128.

Alan Wilson nous fait rapport :

La version 16K de l’ordinateur n’avait que les puces RAM 16K chargées, alors que la version 48K avait les deux banques pleines.

Pour maintenir les prix bas, Sinclair a utilisé des puces 64K défectueuses (2 X 32K en interne). Toutes les puces de la banque de 32K de RAM devaient avoir la même moitié des puces de 64K en fonctionnement. Un lien a été installé sur le circuit imprimé afin de choisir la première moitié ou la seconde moitié.

Il était possible avec quelques puces logiques pour l’expérimentateur d’avoir accès à la banque 32K défectueuse.

Ordinateur IBM Intel 8088

1981, processeur Intel 8088 (4,77 MHz), 16 Ko de RAM, 640 Ko maximum, équipé d’un écran de texte de 80 X 24. Progéniteur de la famille des ordinateurs compatibles IBM, dont les descendants sont en réalité tous des PC modernes. Contrairement au ZX Spectrum, il coûtait assez cher (40 000 roubles soviétiques). Il a donc été acheté principalement pour le compte d’organismes gouvernementaux.

processeur Intel 8088 IBM

processeur Intel 8088

Le microprocesseur Intel 8088 est sorti en 1979, soit un an après le processeur Intel 8086. Les deux processeurs ont la même architecture, et la seule différence entre le processeur 8088 et le 8086 est la largeur du bus de données externe – il a été réduit de 16 bits à 8 bits. Le processeur 8088 utilise deux cycles de bus consécutifs pour lire ou écrire des données 16 bits au lieu d’un cycle de bus pour le 8086, ce qui rend le processeur 8088 plus lent. Du côté positif, les modifications matérielles apportées au processeur 8088 l’ont rendu compatible avec les puces 8080/8085. C’était un facteur important dans le choix du processeur 8088 pour la gamme d’ordinateurs PC IBM parce qu’à l’époque, les puces de support 8 bits étaient moins chères que les puces de support 16 bits, et il y avait une meilleure sélection de puces 8 bits.
Le microprocesseur 8088 dispose de registres 16 bits, d’un bus de données interne 16 bits et d’un bus d’adresses 20 bits, ce qui permet au processeur d’adresser jusqu’à 1 Mo de mémoire. Le 8088 utilise le même adressage de mémoire segmentée que le 8086 : le processeur peut s’adresser directement à 64 Ko de mémoire, et pour adresser plus de 64 Ko de mémoire, le CPU doit briser la mise à jour en quelques parties – mettre à jour jusqu’à 64 Ko de mémoire, changer le registre de segment, mettre à jour un autre bloc de mémoire, mettre à jour le registre de segment à nouveau, etc.

Comme le 8086, le microprocesseur 8088 supporte le coprocesseur numérique Intel 8087. L’unité centrale de traitement reconnaît toutes les instructions en virgule flottante (FP) et, si nécessaire, calcule l’adresse mémoire pour l’opérande d’instruction FP et effectue une lecture de mémoire factice. Le FPU capture l’adresse calculée et, éventuellement, les données, et procède à l’exécution de l’instruction FP. L’unité centrale commence en même temps l’exécution de l’instruction suivante. Ainsi, les instructions en entier et en virgule flottante peuvent être exécutées simultanément.

Le microprocesseur Intel 8088 original a été fabriqué en utilisant la technologie HMOS. Il y avait aussi des versions CHMOS de la puce – 80C88 et 80C88A. Ces microprocesseurs avaient une consommation d’énergie beaucoup plus faible et fonctionnaient en mode veille.

Ordinateurs
Série PC IBM, Amstrad PPC-640, etc.

D’autres photos de PC d’époque

Ordinateurs du passé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *