Hypérion 7 : le premier drone « sans risque de chute » d’une startup lyonnaise

hyperion 7 lyon

Les images aériennes des principales complétions sont désormais obtenues grâce aux drones. Cependant, l’inconvénient majeur avec les drones est qu’ils peuvent tomber à tout moment sans prévenir. L’idée de génie de cette startup lyonnaise est de pallier ce problème en lançant Hypérion 7, le premier drone qui ne tombe pas.

Fonctionnement de Hypérion 7

Hypérion Seven qui porte le même nom que la startup qui l’a conçu est le premier objet volant à l’abri des chutes. Grâce à un système ultra sécurisé, il écarte tout risque de chute sur le public ou les infrastructures. Il est équipé d’un parachute ascensionnel qui le maintient en équilibre et l’empêche de tomber. 

En cas de décrochage, un dispositif pyrotechnique se déclenche pour ouvrir le parachute. Ce qui permet de le renvoyer rapidement sur son socle en haut d’un mât à l’aide d’un treuil à grande vitesse. Il a un rayon d’action de 200 mètres pour garantir la netteté des images. 

Ce drone filaire est entièrement innovant et révolutionne la transmission d’images aériennes. Fruit de cinq années de recherche dans deux laboratoires lyonnais, il intègre des technologies connectées qui le sécurisent.

Hypérion 7 a déjà eu l’approbation de la direction de l’aviation civile. À partir de 2021, il pourra commencer à retransmettre les images des complétions avec Euromedia. La startup a déjà effectué des essais concluants sur le drone et ambitionne de couvrir les événements culturels et sportifs. 

Avec ce dispositif, la startup pourra assurer également la surveillance de plusieurs territoires français. Elle a déjà pris contact avec Genetec pour assurer la couverture des stades et sites olympiques. Le secteur industriel devrait bientôt entrer dans son portefeuille d’actions.

Il est également prévu le lancement d’autres versions du drone à l’horizon 2023. Ces drones, destinés à l’exploration des zones sensibles, seront équipés de capteurs optiques, soniques et chimiques.

Hypérion 7 fait désormais partie du consortium européen Flyradar. Dans le cadre de l’appel d’offres Rise, l’Union européenne lui a fait don d’un million d’euros afin que le drone soit envoyé sur la planète Mars. Le but de la mission est de détecter une possibilité de vie sur cette planète.

Hypérion Seven est une startup lyonnaise qui a été créée en 2019. Elle a un effectif de 10 personnes et évolue dans le secteur de la sécurité. Son PDG, un ancien entraîneur de rugby est également chercheur. C’est son expérience dans le sport qui lui a permis d’avoir cette idée de drone sécurisé. Pour la réalisation de ce drone, l’équipe a travaillé en collaboration avec de nombreuses structures de renom comme Ripair, Hexadrone, Matra Électronique ou Airbus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.