Itinéraire touristique à la découverte de la gastronomie lyonnaise

halles de Lyon

Il n’est un secret pour personne que Lyon est la grande capitale de la gastronomie au monde. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle beaucoup de touristes, amateurs de la gastronomie, affluent dans cette ville pour goûter aux spécialités succulentes qui font sa renommée. À titre personnel, il m’est déjà arrivé de faire du tourisme, rien que pour découvrir la vallée de la gastronomie avec un tour d’horizon sur les spécialités lyonnaises. Je peux vous assurer que c’était une belle aventure que vous devez aussi vivre.

Avant de commencer, ci-dessous une sélection d’activités proposées par GetYourGuide pour s’initier à la gastronomie lyonnaise et vivre une expérience gustative inoubliable..

Historique de la vallée de la gastronomie

La vallée de la gastronomie est ce projet, sur pied depuis juin 2019, qui vous propose, dès votre arrivée à Lyon, un itinéraire touristique pour découvrir la gastronomie lyonnaise. Cet itinéraire impressionnant embrasse la ville de Dijon jusqu’à Marseille.

En effet, ce projet a vu le jour après environ un an et demi de travail, de collaboration entre les régions Auvergne-Rhône-Alpes, les bourgognes Franche-Comté et la Provence Alpes Côte d’Azur qui se sont associées dans l’intention de mettre en lumière la gastronomie lyonnaise.

Que fait la vallée de la gastronomie ?

La vallée de la gastronomie est une idée qui émane des trois régions partenaires citées haut. Elle a pour objectif d’offrir aux touristes un merveilleux parcours rempli d’expériences culinaires inédites. Avec cet itinéraire qui vous propose plusieurs escales gourmandes, vous découvrirez tout ce qui relève de la gastronomie à Lyon.

Plus rien ne vous sera nouveau, puisque vous capitaliserez une centaine d’expériences. La belle preuve est qu’au moment où je fis l’expérience, j’ai eu l’occasion de dîner dans plusieurs restaurants chics, des mets à couper la langue. Plus encore, j’ai eu à suivre des ateliers autour de l’œnologie. Ce n’est pas tout, figurez-vous ! J’ai pu connaître plusieurs produits phares et aussi découvrir des exploitations viticoles.

Toutes ces expériences ont été possibles grâce à la vallée de la gastronomie. Comprenez alors que l’ambition primordiale de ce projet est de rendre plus aisés les échanges et la communication entre les acteurs locaux, spécialistes de la gastronomie et les touristes qui viennent visiter. En plus, la vallée de la gastronomie dispose d’une quantité impressionnante d’AOP et d’IGP. Cela permet ainsi aux visiteurs de découvrir des produits du terroir oubliés afin d’accroître le plaisir de leurs papilles.

Par ailleurs, si vous décidez d’opter pour l’itinéraire que vous propose la vallée de la gastronomie, l’un des merveilleux endroits où vous vous détendrez comme jamais en vous sentant comme un roi/une reine est, sans doute, La Tour Rose By MiHotel.

La Tour Rose by MiHotel

MiHotel est situé dans le département du Rhône. Il faut dire que sur l’itinéraire touristique de la vallée, Rhône constitue une étape cruciale en raison de ses 20 restaurants étoilés. À Lyon, MiHotel propose aux touristes un séjour inoubliable. En effet, il fait découvrir aux voyageurs un nouvel espace. C’est la tour rose nouvelle génération qui est un lieu très beau, bien garni avec une hospitalité à la française.

MiHotel vous fera découvrir aussi une collection de suites de rêve. Ces suites sont bien rénovées et décorées par des architectes professionnels. De même, vous bénéficierez de beaucoup de services personnalisés en gastronomie qui rendront votre séjour agréable. Mieux, ce qui vous intéressera au plus haut point, ce sont, sans doute, les spécialités culinaires qui ne se comptent pas des doigts.

L’andouillette lyonnaise

Dans la gastronomie locale, les abats occupent une place prépondérante. En l’occurrence, il y a l’andouillette lyonnaise. C’est une spécialité qu’adorent aussi bien les Lyonnais que d’autres hors des frontières de Lyon. Elle est faite à base de fraise de porc ou de veau. Je peux vous assurer que ce mets est très succulent, et vous l’apprécierez encore plus s’il est accompagné d’une sauce à la moutarde et du vin blanc pour couronner le tout. Faites l’expérience une fois, et vous en redemanderez.

andouillettes lyonnaises
andouillettes lyonnaises

Le saucisson brioché

Si vous aimez les recettes à la fois sucrées et salées, en voilà une. Le saucisson brioché fait saliver beaucoup de gens en raison de son goût unique. C’est un plat savoureux que j’ai eu beaucoup de plaisir à déguster. Il suffit d’avoir un saucisson chaud avec à l’extérieur une brioche croustillante. Accompagnez votre saucisson brioché de la salade verte, et vous vous régalerez avec volupté. 

La salade lyonnaise

La salade lyonnaise est généralement connue pour sa simplicité et encore plus pour son efficacité à guérir certains maux dans l’organisme humain. Cette salade se fait traditionnellement. Elle se compose avec des feuilles de pissenlit. On l’accompagne avec des lardons fumés frits, des croûtons de pain, de l’œuf poché et naturellement de la vinaigrette.

C’est ainsi un repas simple et thérapeutique qui vous sert juste d’entrée pour attaquer d’autres mets plus consistants. À noter que vous découvrirez, sans doute, la salade lyonnaise dans la majorité des bons bouchons lyonnais.

La tarte à la praline

À ce niveau, il faut avouer que depuis mon enfance, la tarte à la praline est la gourmandise qui constitue notre goûter en famille, entre amis et un peu partout. La praline est faite dans une célèbre pâtisserie que vous découvrirez. Il s’agit d’une pâtisserie qui fait le bonheur des gones, en mettant à l’honneur la praline. En effet, la tarte à la praline est un délicieux bonbon. Il se fait à base de sucre caramélisé coloré en couleur rouge plus de l’amande. C’est juste un goûter, mais un goûter exquis, à la fois croustillant et fondant.

Le poulet Célestine

Ce mets a été inventé par Rousselot. Celui-ci était amoureux de sa patronne Célestine, et après avoir inventé la spécialité, il donna au repas le nom de celle-ci. En effet, c’est une recette qui se fait à base de champignons et de tomates. Le poulet qui constitue l’élément principal est mijoté dans du vin blanc à l’aide d’une cuillère de Cognac. Pour accompagner ce mets, il vous faudra des pommes de terre garnies de beurre et aussi du persil.

La quenelle

En parlant de gastronomie lyonnaise, on ne peut balayer du revers de la main la quenelle. Elle est pratiquement une tradition culinaire qui fait parler d’elle depuis très longtemps à Lyon (depuis le XIX siècle). La quenelle est faite de farine, de lait ainsi que de beurre. Sa préparation se fait avec de la sauce béchamel, et vous pouvez la parfumer à la volaille ou au brochet. Par ailleurs, la sauce de quenelle pourrait vous servir d’accompagnement pour beaucoup d’autres repas. Moi, j’adore la prendre avec du riz.

Quenelles lyonnaises à la sauce nantua
Quenelles lyonnaises à la sauce nantua

Les fromages

Le fromage à lui seul ne constitue pas, en tant que tel, un mets consistant. Mais ici, j’aimerais vous faire remarquer que les fromages entrent en ligne de compte pour la préparation de plusieurs spécialités. Prenons, par exemple, le fromage blanc de chèvre qui est l’élément déterminant dans la préparation de la cervelle de canut. Sans celui-ci, on ne peut obtenir cette spécialité culinaire que beaucoup adorent.

Pour l’avoir, il suffit de faire un mélange de fromage auquel on ajoute du sel, du poivre, de l’ail taillé, de la ciboulette, de l’huile d’olive et pour finir de la vinaigrette. Mangez ce régal avec du mâcon blanc si vous souhaitez le prendre seul dans un bol. Soit, vous pouvez préférer, comme moi, le manger avec des pommes de terre sur des tartines.

Le gratin de cardons 

Le gratin de cardons est un classique de la gastronomie lyonnaise. Cette spécialité culinaire se prépare facilement avec un type de légume oublié des Français. Il suffit de gratiner ses légumes au four dans un plat que vous beurrez au préalable. Vous y ajouterez du fromage râpé, des cardons, et vous préparez le tout avec une sauce béchamel. À la cuisson, il est évident que vous aimerez l’odeur de ce mets, et vous ne tarderez plus à vous y jeter pour le déguster.

Le tablier du sapeur

Vous avez sûrement entendu parler du maréchal de Castellane qui fut gouverneur militaire à Lyon au cours du règne de Napoléon III. Sachez donc que c’est lui qui, pour la première fois, a évoqué le nom de cette recette typique de Lyon, restée mémorable. En effet, il lui était arrivé de faire le rapprochement entre le gras-double du bœuf et les tabliers à cuir des sapeurs du génie. 

Ce rapprochement l’a conduit à donner le nom « tablier du sapeur » à cette recette qui se prépare avec des abats, le gras-double du bœuf et des tripes. Cet ensemble est assaisonné avec du citron, de la moutarde et un peu de vin blanc. Pour déguster la recette, accompagnez-la de sauce gribiche et de pomme de terre vapeur. Pour finir, n’oubliez surtout pas que le bon vin de la région doit s’en suivre.

La poularde de Bresse demi-deuil

C’est la recette de la mère Filloux, l’une des têtes de gondole en art culinaire à Lyon. Cette recette qu’elle a inventée consiste simplement à mariner la poularde dans une cocotte pendant un laps de temps  (2 à 3 heures). Ce plat est un classique très apprécié au point où il a été repris par la table de la mère Brazier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.