Lyon : éviter les bouchons grâce à de nouvelles voies cyclables

Piste cyclable jean macé lyon

En prévision des embouteillages que pourrait provoquer le déconfinement et en vue d’éviter la promiscuité dans les transports en commun, la collectivité de Lyon a lancé des travaux d’ouverture de nouvelles voies cyclables. Ceci en remplacement des voies déjà existantes réservées aux voitures.

Décongestionnement des axes problématiques

La réduction de voies occasionne de la gêne pour de nombreux automobilistes qui se retrouvent trop souvent piégés dans les bouchons, pendant que les pistes cyclables sont relativement désertes. C’est pour répondre à la grogne sans cesse grandissante des automobilistes que la communauté entrevoit des travaux d’ouverture de nouvelles pistes.

Pour y remédier, des mesures ont été prises afin de décongestionner les grands axes. C’est ainsi que la collectivité prévoit d’aménager ou à défaut, de supprimer toute voie pouvant être source de difficultés. 

Ainsi donc, plusieurs axes sont sous haute surveillance au nombre desquels : le pont de la Guillotière, le cours Gambetta et la rue Duquesne. Il en est de même du quai Gailleton et de l’avenue Jean Mermoz. Selon les responsables du service mobilité, des travaux sont en cours afin de remédier au problème.

De nouvelles voies cyclables et élargissement des trottoirs

La collectivité s’est fixé pour objectif d’ouvrir 85 kilomètres de voies cyclables d’ici septembre. Déjà à Lyon et Villeurbanne, 23 voies cyclables sont déjà disponibles sur 60 km, sur les 77 km qui étaient prévus. 

Avec les nouvelles demandes en provenance des communes, l’objectif à atteindre sera de 85 km de pistes cyclables à la rentrée. Cependant, les travaux ne se limitent pas qu’aux axes routiers. Des places de stationnement ont été aménagées dans les parkings ainsi que des parcs à vélos.

Il est à noter que ces réaménagements sont provisoires, et ont été initiés afin d’éviter des embouteillages pendant la période de la crise du Covid19. Toutefois, une cellule d’observation a été mise en place pour évaluer la situation en vue de modifications et d’éventuelle pérennisation des aménagements.

Les piétons ne sont pas laissés pour compte. En partenariat avec les communes et le Sytral, les trottoirs ont été agrandis devant les écoles et les centres commerciaux afin de faire respecter la distanciation. Des zones piétonnes ont été aménagées ainsi que des espaces de loisirs pour limiter les groupements dans les lieux publics déjà existants.

À travers ces travaux, les autorités visent un double objectif. Il ne s’agit pas seulement de fluidifier la circulation, mais aussi de favoriser l’usage des vélos et limiter le recours aux transports en commun et aux voitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *