La piscine du Parc de la Tête d’Or de Lyon : un investissement rentable ?

piscine tete d'or

Strictement réservée aux Lyonnais sur inscription, la piscine du Parc de la Tête d’or a ouvert ses portes récemment. Une ouverture qui ne va pas sans grincement de dents, vu le budget qui lui a été consacré.

Test de la piscine

Le problème de piscine se pose chaque année à Lyon. Pour y remédier, les Lyonnais ont droit à la piscine du Parc de la Tête d’Or qui a coûté la bagatelle de 300 000 euros. À cette étape, la question qui revient sur toutes les lèvres est de savoir si c’était une idée judicieuse. 

Réservée aux seuls lyonnais qui ne paient que deux euros pour deux heures, la piscine semble mal située. Pour y accéder, il faudra marcher pendant un bon moment. Et arrivé sur les lieux, il y a d’autres désagréments : l’accès est refusé à tous ceux qui ne portent pas la tenue moulante de bains exigée. L’accès est conditionné sur présentation de la carte d’identité et du justificatif de domicile.

La piscine qui ne fait qu’un mètre de haut dispose de trois espaces : un espace pour enfants, le petit bain et le grand bain qui ne permet pas de faire de longues brasses. 

Le clou dans le décor est la pelouse synthétique : chaude, elle brûle les pieds plutôt que de rafraîchir, surtout en ce temps où les températures sont au plus haut. À noter aussi l’absence de buvette pour rafraîchir. Les usagers devront donc se munir de leur gourde ou bouteille d’eau pour calmer leur soif.

Une piscine pas rentable

Deux euros pour deux heures semblent être un prix juste, surtout si les conditions s’y prêtent. Mais qu’en est-il de la rentabilité du projet qui semble faramineux ? Pour que les objectifs soient atteints, il faudrait déjà faire salle comble à tous les créneaux. Mais force est de constater que la piscine était relativement vide aux premiers jours de son ouverture. Cela, bien que de nombreuses personnes avaient fait leur réservation.

Pour les deux mois que durera son ouverture, la piscine devrait accueillir un total de 15 840 nageurs. Il a été prévu trois créneaux horaires à raison de 80 nageurs par créneau ou 240 nageurs par jour. Pour réserver sa place, il faut se rendre sur la plateforme prévue et payer la somme exigée. 

La piscine semble un projet bien pensé pour la population, mais d’un point critique, il apparaît plutôt comme un coup de com, surtout en considérant la période dans laquelle il est intervenu (période électorale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *