SeaBubles : assemblage de taxis volants à Lyon ?

seabubbles lyon

La firme SeaBubles envisage d’assembler le taxi volant dans la ville de Lyon où les tests avaient déjà été effectués. Le lancement des premiers véhicules de ce genre pourrait avoir lieu dans le courant de l’année 2021.

Test des taxis électriques à Lyon

Les prototypes des taxis électriques avaient déjà fait l’objet de test dans la ville de Lyon. Les élus du département de Rhône avaient été sous le charme de ce moyen de transport avant-gardiste soucieux de l’environnement. Il s’agit de bateau taxi dont la capacité est de quatre personnes, hormis le conducteur. Sa particularité est de planer sur l’eau à l’aide des foils qui limitent sa portée à la surface.

Il est équipé d’un moteur non polluant qui lui permet de flotter avec une vitesse maximale de 18 km/h sans laisser de traces qui pourraient affecter les berges. Il s’agit d’un moyen de déplacement écologique pour des déplacements responsables. L’objectif des autorités de la ville de Lyon était de profiter de l’ouverture du grand hôtel intercontinental pour lancer ces navettes.

Lancement des navettes en 2021

À présent que les autorisations sont disponibles, il ne reste que la phase de lancement. À cet effet, la version définitive est en cours de production pour être livrée dans le courant de l’année 2021, selon les estimations des responsables de SeaBubles. Une production de 50 véhicules (dont l’assemblage pourrait se faire à Lyon) de ce genre a été lancée. Le but de la startup, qui a été créée en 2016, est de fluidifier la circulation terrestre à travers le transport fluvial. Cela, avec un véhicule insonorisé et antipollution qui ne recrache que la vapeur d’eau.

Pour parvenir à ce noble objectif, la startup s’est basée sur le principe de l’hydrogène associé au modèle Tesla. Les premiers modèles seront hybrides, fonctionnant à l’électricité et à l’hydrogène. Son temps de charge est de 4 minutes pour une autonomie de 2 h 30. À terme, il est prévu de concevoir des moteurs entièrement autonomes en remplacement des moteurs hybrides. Le bateau, qui est maintenu hors de l’eau à l’aide des ailerons, pourra flotter à 50 cm au-dessus de l’eau. La société envisage également de lancer dans une seconde phase des Bubbles de sept places assises.En attendant, les négociations sont en cours avec des partenaires financiers pour les besoins d’investissement. La société a déjà reçu la participation d’investisseurs à hauteur de 13 millions d’euros pour lancer la commande. Elle a également reçu des subventions de la part de l’Union européenne et de Bpifrance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *