Test – WRC 3 sur Xbox 360

WRC3

Oui, vous allez dire « encore un test d’un jeu sorti en 2012 ! » … Je vous l’accorde. Mais comme vous le savez, je suis un fan de brocante et vide grenier. Et il faut avouer qu’on y fait souvent de bonnes affaires.

World Rally Championship 3

Le petit studio italien, Milestone est à l’origine de cet épisode de la série World Rally Championship. Après les deux premiers épisodes très en-dessous des normes de simulation automobile, les gars de chez Milestone nous avaient promis un changement radical du jeu sur tous les plans. Mais est-ce que ces changements radicaux ont-ils été suffisant pour plaire aux fans de jeux de voiture ?

Les graphismes n’étaient pas les points forts des deux précédents opus et Milestone a voulu rectifier le tir en changeant complètement son moteur graphique. Dans ce nouvel opus, ils sont largement mieux et également plus plaisant à regarder mais nous sommes encore loin des standards que nous proposent les autres simulations. Les arrière-plans sont très agréables et correspondent bien à l’identité visuelle de chaque paysage mais pas mal de textures présentes notamment dans les détails sont de mauvaises qualités et gâche un peu l’ensemble.

Les voitures quant à elles sont assez fidèlement modélisées mais il ne faut pas chercher la perfection. La chose qui m’a peut-être le plus déçu dans les graphismes, c’est la vue intérieure du véhicule. Celle dans laquelle on ressent le plus la sensation de vitesse est basique au plus haut niveau, aucun détail n’a été apporté pour se sentir réellement dans une vraie voiture.

Contrairement aux graphismes un peu moyens, la bande son est un très bon point du jeu. Les musiques dans les menus sont au goût du jour et très rythmés, ce que j’aime personnellement. Un soin tout particulier a été apporté aux bruits des moteurs de nos chères voitures de rallye. Chaque choc plus ou moins grave dans la partie moteur changera le bruit en fonction des pièces touchées et si vous êtes un fin connaisseur de la mécanique, je ne doute pas que vous pourrez authentifier très rapidement d’où viennent les bruits.

Ce WRC vous offre trois modes de jeu différents. Le premier mode de jeu se nomme WRC Experience et propose des spéciales uniques, rallyes uniques ou alors le mode championnat. La licence officielle est présente avec tous les lieux où se trouvent les courses mais par contre les tracés sont non-officiels et bien qu’il soit réaliste, ils sont souvent remplies d’épingles ce qui vous empêche de pouvoir profiter pied au plancher de la vitesse.

Par contre, j’ai adoré lorsqu’on réalise un rallye complet, entre chaque spécial, il vous ait proposé de réparer votre voiture suite à différents accidents de parcours mais le temps est limité à une heure et chaque réparation est plus ou moins longue en fonction de son importance dans la voiture. Cela vous oblige donc à faire des choix stratégiques et si vous n’êtes as un super bon pilote comme moi, vous reprendrez la suite des spéciales avec souvent une multitude de pièces encore cassée.

Le second mode, Road to Glory, reprends un mode carrière très basique où vous devrez créer votre pilote et le faire gagner tous pleins de courses pour le hisser au rang de meilleur pilote mondial, un mode assez barbant réserver surtout aux fans des courses contre la montre et aimant conduire toutes sortes de voitures qui vont des anciennes Peugeot 507 au Mini Cooper avec un bon son de moteur virtuel.

Enfin le dernier mode est Xbox Live, comme son nom l’indique, vous vous retrouvez à jouer en multijoueur contre de vrais adversaires. Ce multijoueur reprends un système de niveau que vous augmenterez en réalisant des courses et en les remportant. Vous pourrez créer des parties personnalisées en choisissant votre mode de jeu, la catégorie de voitures utilisée, le nombre maximum de joueurs, de spécial à réaliser, etc. Dommage que le multi ne soit pas beaucoup fréquenté, à peine plus de 3300 joueurs à l’heure où j’écris ce test car il est franchement bien marrant lorsqu’on y joue avec des amis.

Pour conclure, ce WRC 3 n’est pas forcément le jeu parfait que les fans de rallye pourront apprécier mais il fait déjà mieux que ses deux prédécesseurs et offre une aventure de jeu très agréable sur de courtes sessions en solo avec le mode carrière ainsi que la possibilité de concourir sur les lieux réels des courses avec les pilotes officiels du WRC. Le mode multijoueur quant à lui est aboutie et il y a de quoi s’amuser entre amis dessus. Je conseil ce jeu aux amateurs de jeux automobiles mais que sur des petites sessions pour éviter de vous lasser trop rapidement des tracés comportant bien trop souvent des épingles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *