Y-Brush à Lyon œuvre pour une meilleure santé bucco-dentaire

y-brush-lyon

La startup lyonnaise Y-Brush n’est plus à présenter dans le secteur industriel. Elle est spécialisée dans la fabrication des brosses à dents qui ont une forme Y. Ce sont des brosses qui permettent de procéder à un nettoyage efficace des dents en moins de 10 secondes. L’entreprise a récemment annoncé une autre levée de fonds.

Brosse en forme Y

Y-Brush a vu le jour au cours de l’année 2017 dans la ville de Lyon. Les deux fondateurs étaient Christophe Cadot et Benjamin Cohen, mais très tôt, ils furent soutenus par l’incubateur de l’ECAM. À ce jour, elle est la seule entreprise dans l’Hexagone qui dispose d’une usine de brosse à dents électriques. Celles-ci produisent des vibrations soniques. Elles disposent de 35 000 poils en nylon et ont une forme Y. C’est une innovation, car cette brosse arrive à brosser toute la surface de la dent de manière presque instantanément.

Les particularités des brosses sont que ses caractéristiques ont été étudiées par les dentistes et conçues suivant la technologie NylonMed. De plus, des tests ont prouvé sa capacité à enlever les plaques dentaires. Y-Bruch a également mis sur le marché d’autres produits bucco-dentaires portant la mention « Made in France ». Bien que le secteur soit concurrentiel, Y-Brush a réalisé en 2021 une croissance de 300 %. Le nombre de personnes qui utilisent ses produits est évalué à 80 000 utilisateurs.

6 millions d’euros

La nouvelle opération de levée de fonds est menée par le Fonds French Tech Seed pour le compte de l’État. Ceci entre dans le cadre des actions prévues pour France 2030. Cette levée de fonds est faite en collaboration avec des investisseurs historiques et de nombreux Business Angels. 6 millions d’euros ont été mobilisés au cours de cette opération. Le but est d’amener la startup à se développer sur le plan commercial puis de renforcer davantage son équipe. 

La levée de fonds a permis à la startup d’avoir la confiance de nouveaux investisseurs. Entre autres, on peut citer :

  • Benoit Petit, le Directeur général du Groupe Inter Invest ;
  • Valérie Poinsot, la Directrice générale de Boiron ;
  • Laurent Fiard, Président de Visiativ ;
  • Thibaut Hagler, co-fondateur de Fizzer ;
  • Lionel Schmitt, PIC Consulting, etc.

Dans les jours qui viennent, Y-Brush souhaite améliorer la qualité de ses produits afin de les déployer dans les pharmacies. D’un autre côté, elle veut réduire son impact écologique en proposant des brosses dont la tête peut être changée deux fois par an. Ainsi, la quantité de plastique à utiliser sera diminuée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *