Yamli, le clavier arabe intelligent

yamli clavier arabe

Qu’est-ce que Yamli.com ?

Yamli.com est une start-up Internet qui s’intéresse aux problèmes spécifiques du web arabe. Yamli propose actuellement deux produits principaux : le clavier arabe intelligent et Yamli Arabic Search. Le clavier arabe intelligent permet aux utilisateurs de taper l’arabe sans clavier arabe à partir de leur navigateur Web. Cette technologie est basée sur un moteur de translittération en temps réel qui convertit les mots tapés en caractères latins en leur équivalent arabe le plus proche. Yamli Arabic search est un moteur de recherche visant à fournir des résultats de recherche plus pertinents pour une requête arabe en l’étendant à ses représentations latines les plus fréquemment utilisées.

Yamli facilite l’utilisation de l’arabe sur le Web

Environ 60% des internautes arabophones n’aiment pas utiliser un clavier arabe, selon Yamli, une start-up du Massachusetts lancée l’année dernière. Le PDG Habib Haddad explique que de nombreux utilisateurs doivent utiliser un clavier latin pour leur travail ou leur école, ce qui rend les claviers peu pratiques (et beaucoup pensent qu’ils sont difficiles à saisir). Lorsqu’il s’agit de taper en arabe, de nombreux internautes ont adopté un langage phonétique du Web qui épelle les mots arabes avec ces lettres latines. Le résultat, dit Haddad, est désordonné – surtout lorsqu’il s’agit de faire des sons qui n’existent pas en anglais.

Yamli a construit un système qui résout ce problème. Les utilisateurs saisissent les mots phonétiquement dans une zone de texte spéciale qui affiche une liste de mots correspondants qui sont écrits en arabe. Cela leur permet de continuer à utiliser leur clavier latin, sans que le texte qui en résulte ressemble à du charabia. Parce qu’il y a environ 22 dialectes dans le monde arabe, Yamli doit faire face à de multiples orthographes phonétiques différentes, ce que Haddad dit faire avec une précision d’environ 95%.

La société a lancé une interface en arabe pour Google en novembre 2007, et a publié une API en mars 2008. Le système a récemment été intégré dans le portail arabe populaire Maktoob (qui ressemble à un Yahoo arabe). À l’avenir, M. Haddad indique que la technologie sera appliquée à d’autres plateformes, comme les téléphones mobiles. Et elle n’a que deux employés, tous deux co-fondateurs.

L’entreprise semble être une cible d’acquisition probable pour Google ou toute autre entreprise cherchant à s’étendre dans les pays arabophones, où Haddad dit que le développement a été relativement lent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *