Guide du débutant pour optimiser le référencement SEO

guide du référencement SEO

Dans ce petit guide, je vais vous présenter les principes de base qu’il faut maîtriser pour optimiser le référencement d’un blog ou d’un site Web, qu’il soit professionnel ou non. Le référencement SEO est une discipline dont tout le monde dans une entreprise moderne devrait au moins être conscient, sinon avoir une compréhension technique suffisante pour pouvoir positionner une page ou un ensemble d’articles sur les principaux moteurs de recherche.

Que signifie « Optimiser le référencement » ?

Optimiser le référencement (SEO) est la pratique qui consiste à augmenter la quantité et la qualité du trafic vers votre site Web par le biais des résultats organiques (naturels)des moteurs de recherche. Autrement dit, le référencement SEO regroupe toutes les méthodes que vous pouvez adopter pour assurer la visibilité de votre site Web et de son contenu sur les pages de résultats des moteurs de recherche (SERPs : acronyme de « search engine result page »).

Les méthodes varient, entre les techniques que vous pouvez réaliser dans le back-office de votre site Web (on parle généralement “on-page-seo”), et toutes les autres approches promotionnelles “hors page” que vous pouvez utiliser pour accroître la visibilité de votre site (création de liens, marketing des médias sociaux).

Aux fins du présent article, lorsque je parle de visibilité, j’entends par là le classement de votre site Web dans les résultats de recherche organique pour certains mots-clés. Les résultats de recherche organique se réfèrent à ceux qui apparaissent naturellement sur la page, plutôt que dans les annonces payantes.

L’intérêt du SEO

Construire une architecture de site solide et fournir une navigation claire aidera les moteurs de recherche à indexer votre site facilement et rapidement. Cela permettra aussi, et c’est plus important, d’offrir aux visiteurs de votre site une bonne expérience utilisateur et encourager les visites régulières. Il est important de noter que Google accorde de plus en plus d’attention à l’expérience utilisateur.

En ce qui concerne la quantité de trafic généré par les moteurs de recherche vers votre site Web, le pourcentage est substantiel, et peut-être l’indicateur le plus clair de l’importance du référencement.

De tout le trafic organique en 2019, il a été constaté que Google représente plus de 90% du trafic mondial de recherche organique. Il est donc évident que vous avez besoin d’une forte présence sur Google SERPs, peu importe votre secteur d’activité.

D’après certaines études, sur une recherche Google, les cinq premiers résultats représentent plus de 65% des clics. Les résultats de six à 10 ne représentent qu’environ 8%.

Il est donc essentiel que votre site apparaisse dans les cinq premiers résultats.

Comment allez-vous y parvenir ? Avec les conseils suivants, que j’ai divisé en deux parties : Ce que les moteurs de recherche recherchent et… Ce qu’ils ne recherchent pas.

QU’EST-CE QUE LES MOTEURS DE RECHERCHE NE CHERCHENT PAS ?

Il existe de nombreuses pratiques considérées comme discutables pour améliorer son référencement. Communément appelés “Black Hat Seo”, ces pratiques peuvent attirer les foudres d’une pénalité Google sur votre site. Il est donc préférable d’éviter de faire ce qui suit :

1) BOURRAGE DE MOTS-CLÉS

Surutiliser les mots-clés sur vos pages, surtout lorsqu’ils affectent évidemment la lisibilité de votre site. On peut se demander si Google utilise encore des mots-clés comme facteur de classement.

2) ACHAT DE LIENS EXCESSIF

Vous songez à approcher d’une ferme de liens ? Un vendeur de backlinks vous promet des merveilles ? Ne le faites pas, c’est tout. Ça n’en vaut même pas la peine. Les liens les plus précieux vers votre site sont ceux qui proviennent de sites d’autorité dans votre propre niche.

3) ANNONCES GÊNANTES

Évitez les annonces trop intrusives. Elles détruisent le plaisir de lire votre contenu et ralentissent la vitesse de votre site.

4) PUBLICITÉS MOBILES INTERSTITIELLES

Si vous présentez aux visiteurs mobiles une publicité plein écran pour télécharger votre application, Google considérera votre site comme n’étant plus compatible avec les appareils mobiles. Vos pages seront moins bien classés par son moteur de recherche.

5) CONTENU DUPLIQUÉ

Le contenu dupliqué est un contenu qui apparaît sur Internet à plus d’un endroit. Il est défini comme une page avec une adresse de site Web unique (URL) – donc, si le même contenu apparaît à plus d’une adresse Web, on a du contenu en double.

Bien qu’il ne s’agisse pas techniquement d’une pénalité, le contenu dupliqué peut avoir un impact sur le classement dans les moteurs de recherche. Lorsqu’il y a plusieurs morceaux de contenu « sensiblement similaire » dans plus d’un endroit sur Internet. Il devient difficile pour les moteurs de recherche de décider quelle version est la plus pertinente pour une recherche donnée.

6) TEXTE ET LIENS CACHÉS

Une vieille technique consiste à tricher en utilisant des textes « bourrés » de mots clés et de faire en sorte que les utilisateurs ne peuvent jamais les voir. Google n’est pas dupe, il risque de vous punir pour cela.

Évitez d’utiliser du texte blanc sur fond blanc, de positionner le texte hors de l’écran, de régler la taille de police à zéro ou de masquer un lien dans un seul caractère comme une virgule ou un arrêt complet.

Evidemment, ce n’est pas tout ce qu’il faut faire pour améliorer son référencement initial. Cependant c’est une bonne base pour commencer à le faire correctement.

Laissez-moi savoir si j’ai manqué quelque chose de vital ou si j’ai juste eu quelque chose qui ne va pas…

Ce que les moteurs de recherche apprécient

1) LA PERTINENCE

Les moteurs de recherche essaient de fournir les résultats les plus pertinents à la requête d’un internaute lambda, qu’il s’agisse d’une simple réponse à la question « Quel âge a Nabilla ? » (la réponse que Google fournira probablement sans que vous ayez à quitter le SERP) à des requêtes plus complexes telles que « quel est le meilleur restaurant gastronomique le plus proche de moi ? ».

La façon dont les moteurs de recherche fournissent ces résultats dépend de leurs propres algorithmes internes, ce que nous ne pourrons probablement jamais vraiment déterminer, mais il y a des facteurs dont vous pouvez être certain qu’ils influenceront ces résultats. Ces facteurs sont tous basés sur la pertinence… Par exemple : l’emplacement d’un chercheur, son historique de recherche, l’heure du jour/année, etc.

2) LA QUALITÉ DE VOTRE CONTENU

Publiez-vous régulièrement des articles utiles et pertinents, des vidéos ou d’autres types de médias populaires ? écrivez-vous pour des êtres humains plutôt que pour le moteur de recherche lui-même ? Eh bien, vous devriez. Les dernières recherches de Searchmetrics sur les facteurs de classement indiquent que Google s’oriente de plus en plus vers un contenu de forme plus longue qui comprend l’intention du visiteur dans son ensemble, au lieu d’utiliser des mots-clés basés sur des requêtes de recherche populaires pour créer du contenu.

Fondamentalement, arrêtez de vous soucier des mots-clés et concentrez-vous sur l’expérience de votre utilisateur final.

3) L’EXPÉRIENCE UTILISATEUR

Avoir une bonne expérience utilisateur présente de nombreux avantages. Vous avez besoin d’un site facilement navigable, clairement consultable avec des liens internes pertinents et du contenu connexe. Tout ce qui garde les visiteurs sur votre page web et affamés d’en savoir plus.

4) LA VITESSE DE CHARGEMENT DES PAGES DE VOTRE SITE WEB

La rapidité avec laquelle vos pages Web se chargent devient de plus en plus un facteur de différenciation pour les moteurs de recherche. Google pourrait bientôt commencer à étiqueter les résultats qui sont hébergés sur Accelerated Mobile Page (AMP), ce qui pourrait bien être le  » mobilegeddon  » de 2016.

5) LA COMPATIBILITÉ AVEC LES APPAREILS MOBILES (RESPONSIVE DESIGN)

Votre site Web et son contenu sont-ils optimisés de la même manière pour une taille d’écran ou un appareil mobile ? Gardez à l’esprit que Google a déclaré que le design réactif est sa méthode préférée d’optimisation mobile.

6) LE MAILLAGE INTERNE

J’ai parlé des avantages d’avoir une navigation claire et facile à utiliser, mais il y a aussi une pratique que les rédacteurs adoptent lorsqu’ils publient des articles pour aider à faire circuler le trafic autour du site et qui peut mener à des signaux de confiance plus élevés pour Google : les liens internes.

Ils offrent à vos lecteurs d’autres options de lecture. Tant qu’ils sont pertinents et que vous utilisez un texte d’ancre clair. Cela peut également aider à réduire votre taux de rebond.

Ils aussi aident Google à explorer et indexer votre site. Ces petits Googlebots auront une meilleure idée de l’utilité et de la fiabilité de votre contenu en parcourant vos liens internes.

7) L’AUTORITÉ DU NOM DE DOMAINE

L’autorité dans le domaine du référencement est un signe de confiance par ses utilisateurs, par sa niche, et par les moteurs de recherche. Traditionnellement, un lien à partir d’un site Web avec une grande autorité constitue un bien très précieux, car il est considéré comme un vote de confiance. Plus vous en avez, et plus vous produisez du contenu de qualité, et plus votre propre site aura des chances d’avoir de l’autorité.

Cependant, comme le suggèrent les dernières recherches, les corrélations d’année en année entre les backlinks et les classements diminuent, donc peut-être qu’au fil du temps les ‘liens’ n’auront plus la même importance pour le référencement que nous le pensons aujourd’hui.

8) LES TITRES DE VOS PAGES (LES BALISES <TITLE>)

Les balises de titre sont utilisées pour indiquer aux moteurs de recherche et aux visiteurs une page Web de la manière la plus concise et précise possible. Les mots-clés de votre balise titre apparaissent en surbrillance dans les résultats des moteurs de recherche (si la requête utilise ces mots-clés), ainsi que dans l’onglet de votre navigateur et lorsque vous partagez votre site à l’extérieur.

Les titres de vos articles doivent être inférieurs à 65 caractères pour assurer leur visibilité complète dans les SERPs. Assurez-vous qu’ils sont simples, attrayants et aussi descriptifs que possible (il s’agit souvent d’un équilibre impossible). Restez à l’écart des titres pièges-à-clique, ne promettez pas quelque chose que le contenu ne livre pas.

9) LES MÉTA-DESCRIPTIONS DES PAGES

La méta description est le court paragraphe de texte qui apparaît sous l’URL de votre page dans les résultats de recherche, c’est aussi quelque chose dont vous devriez avoir le contrôle complet dans votre CMS.

Avoir une méta-description n’améliore pas nécessairement votre classement sur les résultats de recherche. Mais c’est quelque chose que vous devriez certainement utiliser avant de publier un article car cela peut augmenter vos chances qu’un internaute clique sur votre résultat.

Écrivez succinctement (sous 156 caractères), clairement et assurez-vous qu’il est pertinent par rapport au titre et au contenu de l’article lui-même.

Vous devriez utiliser quelques mots-clés précis décrivant la page ainsi que votre propre nom de marque. N’utilisez que des mots-clés pertinents, et la chose la plus importante à considérer est que même si vous ciblez les moteurs de recherche, vous devriez écrire pour les humains.

9) PHOTOS ET IMAGES CORRECTEMENT ÉTIQUETÉES

Beaucoup de gens oublient d’inclure l’attribut “alt” lorsqu’ils téléchargent des images dans leur contenu. C’est certainement quelque chose que vous ne devriez pas négliger parce que Google ne peut pas « voir » ces images. En effet, Googlebot ne peut que « lire » le texte alt pour déterminer la nature de l’image. En décrivant votre image dans le texte alternatif aussi précisément que possible, vous augmenterez les chances que vos images apparaissent dans les résultats de la recherche d’images Google.

Cette pratique améliore également l’accessibilité de votre site pour les personnes utilisant un logiciel de lecture d’écran.

10) NOM DE DOMAINE

Vous devriez utiliser des domaines racine avec des sous-répertoire au lieu d’utiliser des sous-domaines. La structure globale de votre site sera plus facile à déterminer.

Exemple :

Utiliser : maboutique.fr/chaussures/femmes

Ne pas utiliser : chaussures.femmes.maboutique.com

Dans le premier exemple, il est plus facile de déterminer la structure de votre site. Ce n’est pas le cas dans le second exemple. Vous devez également éviter les noms de domaine alternatifs de premier niveau (.biz.biz.name.info), car ils sont considérés comme des spams.

Avoir un nom de ‘riche’ en mots-clés peut conduire à un examen plus approfondi de la part de Google. Les mot-clés dans votre domaine peuvent toujours être bénéfique, mais cela peut aussi conduire à un examen plus attentif et à un éventuel effet de classement négatif de la part des moteurs de recherche, donc faites attention.

11) PERMALIENS

Le permalien (ou URL) ne doit pas nécessairement correspondre exactement au titre. Google a déclaré que vous pouvez utiliser trois à quatre mots-clés que vous en mettant les plus importants en premier.

12) COMMENTAIRES

Ne désactivez pas votre système de commentaires. Avoir une communauté de commentateurs réguliers engagés dans le dialogue sous vos pages montre que les visiteurs se soucient suffisamment de votre contenu pour faire part de leurs réactions. Quoi qu’il en soit, au moins les gens le lisent.

Il suffit d’être attentif à filtrer les commentaires de spam, ou de supprimer immédiatement tout commentaire hors-sujet. Il est également recommandé d’ajouter la valeur nofollow aux liens de votre section commentaires afin que Google ignore tous les liens erronés qui peuvent apparaître. L’important est qu’aucun lien de mauvaise qualité ne se retrouve sur votre site.

13) RÉFÉRENCEMENT LOCAL

Google fournit de plus en plus de résultats aux internautes en fonction de leur localisation. C’est particulièrement important pour les entreprises du monde réel qui ont besoin d’attirer l’attention d’un internaute juste au bon moment, par exemple, quelqu’un marchant dans la rue, utilisant son mobile pour chercher un endroit où manger.

Vous devez vous enregistrer auprès de Google My Business et vous assurer que toutes vos informations sont exactes et à jour, telles que les horaires. Assurez-vous également que votre catégorie est correctement classée. Vous pouvez en profiter pour répondre aux commentaires des clients laissés sur votre fiche Google My Business.

14) LES RÉSEAUX SOCIAUX

La façon la plus évidente par laquelle vous pouvez augmenter la visibilité de votre site par des moyens SEO non techniques est bien sûr le marketing des réseaux sociaux.

Vous devez vous assurer d’être présent sur tous les canaux sociaux pertinents (où que soit votre public). En les utilisant comme des canaux de service à la clientèle en interagissant réellement avec les gens, vous augmentez votre autorité.

La corrélation réelle entre les signaux sociaux et les classements de recherche est un sujet très controversé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *