À Lyon, « Time for the Planet » a récolté 3 millions d’euros pour la survie de la planète

En ces temps de lutte contre la destruction de la planète, chacun contribue, à sa manière, au maintien de la survie de l’espèce humaine. Réduction des déchets, priorisation d’emballage biodégradable, triage des déchets facilitant leur traitement, etc. chacun y va avec les moyens dont il dispose et selon ses ambitions. À Lyon, six jeunes entrepreneurs ont préféré unifier leurs forces au profit d’un concept « Time for the Planet » afin de lutter contre le phénomène de dérèglement climatique.

Allons à la découverte de « Time for the Planet » principalement à travers ses réalisations

Le concept de « Time for the Planet », créé il y a environ un an, prévoyait de lever un milliard d’euros en 5 ou 10 ans pour financer ou créer des entreprises vertes destinées à la lutte contre l’émission de gaz à effet de serre. Très actif et très apprécié, le concept obtiendra, en quelques mois, près de 3 millions euros d’une dizaine de milliers d’actionnaires, et apporte déjà son soutien à quelque cinq start-ups : Leviathan Dynamics, Entent, Rainbow Ecosystem, Aredox et Project Vesta.

Le premier, Leviathan Dynamics a travaillé à la mise en place d’un système de réfrigération basé spécifiquement sur l’eau. Ce système permet de se passer des gaz réfrigérants tels que le gaz fluoré 15 000 fois plus nocif que le CO2. Un cycle à compression mécanique de vapeur d’eau suffira désormais pour réfrigérer nos aliments.

La transformation des déchets thermiques en énergie est désormais rendue possible dès 60 °C par Entent. Autrefois possible à partir de 150 °C, contraignant les entreprises à une perte énergétique de 70 % environ, Entent mettra en place une nouvelle technologie efficiente et fonctionnant à basse température.

La construction de bâtiments écolo sera le cœur de l’activité de Rainbow Ecosystem. Celle-ci optera pour les constructions à base de panneaux préfabriqués, de ressources naturelles, locales et renouvelables. Cette initiative écologique permettra de fabriquer des bâtiments bien étanches, donc énergétiquement économiques avec une sobriété en matière de technicité.

Aredox se chargera, quant à elle, de la conservation de l’énergie, palliant donc le problème d’intermittence. Un procédé électrochimique sera donc inventé pour stocker massivement, de nuit comme de jour, en été comme en hiver, de l’électricité. Ce concept original ne présente aucun risque d’incendie ou d’explosion. Majoritairement constitué de matière recyclable, il est destiné à durer dans le temps.

Le Project Vesta est une ingénieuse innovation qui vient à point nommé en ce moment où l’accord de Paris est signé. Le Project Vesta permet de contribuer doublement à la lutte contre le réchauffement climatique. D’abord, il permet de capter du CO2 en quantité importante grâce à un procédé qui ensuite permet de désacidifier les océans.

site officiel : https://www.time-planet.com/fr

compte Twitter : https://twitter.com/timeforplanet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *