Édition 2022 du CES : la région Auvergne-Rhône-Alpes présente 30 start-ups

hotel-de-region-lyon

Après une édition totalement virtuelle en 2021, le CES fait un retentissant retour en présentiel pour le compte de l’année 2022. Grand salon de la Tech, le Consumer Electronics Show (CES) est un évènement qui réunit chaque année plusieurs nouveautés et innovations technologiques. Pour l’occasion, la région Auvergne-Rhône-Alpes met en avant 30 fines fleurs du digital.

Compte tenu du nombre d’investisseurs qu’il réunit, le CES constitue une opportunité pour tous les exposants qui cherchent à agrandir leurs entreprises. Pour cette nouvelle édition, il a choisi de se dérouler à Las Vegas. Ce sont près de 175 000 visiteurs et 2 000 participants qui répondront présents à l’événement.

Comme à son habitude, l’Auvergne-Rhône-Alpes prendra part au salon et compte présenter 30 start-ups exceptionnelles. Entre smart city, intelligence artificielle, e-santé, écologie, bidules connectés… chacune de ces start-ups pourra présenter son innovation et tenter de convaincre quelques visiteurs.

La plupart des start-ups présentées par la région Auvergne-Rhône-Alpes sont issues de la ville de Lyon et de celle de Grenoble. Seules deux start-ups se distinguent de par leurs provenances :

  • Perfect Memory originaire de Puy-de-Dôme, avec ses innovations sémantiques qui convertissent les données en plusieurs informations centrées sur l’utilisateur ;
  • MoonBikes originaire de Haute-Savoie, avec son snowbike écologique et 100 % électrique.

Nouvelle présentation pour plusieurs start-ups

Parmi la fine fleur de la région Auvergne-Rhône-Alpes, plusieurs exposants n’en sont pas à leur première présentation. En effet, ils sont nombreux à avoir participé aux éditions précédentes. Beaucoup seront donc sur un territoire connu et comptent nouer de nouveaux partenariats. C’est par exemple le cas de :

  • ProovStation (de Lyon) ;
  • eLichens (de Grenoble) ;
  • Y-Brush (de Lyon) ;
  • IoTize (de Montbonnot-Saint-Martin) ;
  • BeFC (de Grenoble) ;
  • Love Box (de Grenoble) ;
  • Nemeio (de Limonest) ;
  • Ido-data (de Tassin-la-Demi-Lune).

La start-up Grapheal fera un nouveau passage et recevra un prix pour son projet de biocapteurs liés au smartphone.

De nombreuses avancées dans le domaine médical

Comme on pouvait s’y attendre, plusieurs innovations seront mises en avant dans le domaine médical. Au cœur de la délégation de la région Auvergne-Rhône-Alpes, celles-ci seront présentées par les start-ups suivantes :

  • Ava (de Saint-Bonnet-de-Mûre) ;
  • Dolphin (Design de Meylan) ;
  • Drone Interactive (de Grenoble) ;
  • ActivMotion (de Grenoble) ;
  • InjectPower (de Grenoble) ;
  • MatVisio (de Lyon) ;
  • Orioma (de Moirans) ;
  • Airxôm (de Lyon) ;
  • Direct Analysis (de Grenoble) ;
  • Isorg (de Grenoble) ;
  • MaVisio (de Lyon) ;
  • Solaari (de Limonest) ;
  • Etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.