Concours national i-Lab : Polyvalan obtient un financement de 170 000 €

Polyvalan

Polyvalan est une start-up française, parmi les 75 actuellement recensées en France. Cette jeune entreprise compte parmi les 5 structures qui bénéficient de l’appui et d’un brevet en licence de la Satt Pulsalys. Polyvalan, aujourd’hui abritée par l’ENS Lyon, utilise sa licence pour un déchiffrage plus rapide de l’architecture des protéines dans le but de connaître un plus sur son organisation biologique. 

Une technologie innovante

Polyvalan est une des start-up choisies pour participer au concours national i-Lab. Sa technique de recherche a été élaborée au sein du laboratoire de chimie de l’ENS Lyon. Lors du concours national, la première place a été attribuée à la French Tech seed, qui a profité d’une levée de fonds d’un montant de 300 000 € pour améliorer ses recherches. Pour sa part, Polyvalan a obtenu 170 000 €. Cette somme a été versée petit à petit, en fonction du développement de la recherche. Le but a été d’utiliser cette technologie novatrice pour viser un type de protéines précis. 

L’entreprise a mis en place cette technologie grâce au résultat apporté par la découverte d’une série de molécules appelée Crystallophores. Ces molécules sont « les seules sur le marché permettant de réaliser conjointement la cristallisation des protéines, la détection des cristaux et la détermination de leur structure tridimensionnelle » selon les explications de la start-up. Polyvalan a été fondée en 2016. Cette entreprise profitait du programme de maturation de Pulsalys. Ce passage lui a permis d’aboutir vers la commercialisation de son tout premier produit. Cette technologie de rupture, selon les explications de l’entreprise, augmente de 50 % le décryptage de l’architecture des protéines. 

Une stratégie bien tracée

La start-up est en pleine croissance. Christian Chapelle explique : « 94 % de nos ventes se font à l’international, indique Christian Chapelle, l’un des quatre fondateurs de Polyvalan. À l’horizon 2023, et en fonction de l’avancée de nos travaux, nous pourrions atteindre les 10 M€ de chiffres d’affaires. » Actuellement, Polyvalan se concentre encore sur la recherche. Son chiffre d’affaires est d’environ 100 000 € pour le moment. Toutefois, sa stratégie est déjà très bien élaborée selon toujours Christian Chapelle en rajoutant : « Nous souhaitons mettre en place une politique de dépôts de brevets active sur les principaux marchés que nous couvrons en Europe, notamment dès que nous aurons la capacité financière de bien les faire respecter »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *